Uncategorized

So, about competitions (Traduction Française)

By 05/09/2016 No Comments
COMPROMETTRE SA SANTE, SON INTEGRITE ET SES VALEURS OU FACTEUR DE MOTIVATION POUR LA CREATION ET L’INNOVATION
– Et pourquoi Street Movement, ainsi que ÊTRE FORT, ont décidé de soutenir la participation de Oliver Thorpe au 2016 APEX international (compétition) à venir en Août.
Remarque importante pour le lecteur : Comme toujours avec nos histoires, ces mots sont personnels et quelque peu subjectifs. Nous ne cherchons pas à pointer du doigt ou être juges de bien et du mal – au contraire, nous essayons de garder un esprit ouvert mais critique. Cependant, ce sont des questions sur lesquelles les gens sont très passionnés et ont des opinions fortes, et nous pensons qu’il est juste que nous questionner et de réfléchir sur les choix que nous faisons tous, de questionner la force motrice et la motivation que nous avons tous pour ces choix. Il s’agit, pour nous, de la seule façon de voir si cela respecte nos valeurs et la seule façon de continuer à naviguer vers un changement positif de notre discipline.

La plupart des formats de compétition semblent en complète opposition à nos valeurs d’un point de vue physique et éthique… Les soutenir de quelque manière que ce soit pourrait être dangereux pour le développement de la discipline et la perception qu’ont les gens de cette discipline que nous aimons …

Je pense que l’on peut affirmer que beaucoup d’entre nous ont un peu de résistance quand on parle de mêler parkour et compétition. – un débat passionné que vous ne pouvez avoir manqué que si vous aviez vécu dans une grotte pendant les 10 dernières années. Les arguments sont assez simples et bien connus : La plupart des formats de compétition semblent en totale contradiction avec nos valeurs, à la fois physiquement et moralement, et en les soutenant ainsi de quelque manière que ce soit pourrait être dangereux pour le développement de la discipline et la perception qu’ont les gens de cette discipline que nous aimons.
Ayant fait partie de la deuxième génération (des pratiquants du parkour) et ayant eu le privilège de grandir aux côtés des fondateurs et de la toute première génération, beaucoup d’entre nous éprouvent un sentiment accru de responsabilité envers la protection du don précieux que nous pensons avoir reçu. Ayant été témoin de ce qui vient à la suite des compétitions actuelles – la corruption, le dopage, les matches truqués, green washing etc. – nous avons naturellement une attitude protectrice lorsque nous nous retrouvons face à l’idée de compétition. D’autre part, nous reconnaissons également que la concurrence est une partie de notre vie et de notre culture – même sans prix, espèces ou autres – et que les concours semblent être importants pour un segment croissant de notre communauté, et que la motivation pour la compétition est très différente d’une personne à l’autre.
*Latin: competere : d’œuvrer ensemble, du latin , pour coïncider , convenir : com- , com- + petere , chercher
La question est, si elle est vraiment possible de repenser complètement le concept, revenir au sens originel du mot concurrence * qui semblent avoir une relation beaucoup plus proche de nos valeurs que la définition moderne du mot …?
Cette idée, trouver un meilleur format, n’a rien de nouveau – beaucoup de gens ont essayé. Et Amos Rendao lui-même (l’un des organisateurs du mouvement APEX) est le premier à admettre à l’oxymore de «concours de parkour”:

“… Après le dialogue et le débat beaucoup plus philosophique, j’ai compris qu’une« compétition de parkour ” n’est pas possible mais qu’une compétition de vitesse/parcours d’obstacle est possible. Il n’y a ainsi pas de “Champion de Parkour” mais simplement un format qui montre que les traceurs ont une probabilité beaucoup plus élevée de bien faire dans les courses d’obstacles de différentes sortes.” – Amos Rendao

Donc, selon les propres mots d’Amos l’APEX International n’est pas une compétition de parkour réelle, mais une compétition de course d’obstacles / vitesse pour les athlètes de parkour … Ne vous méprenez pas, j’aime vraiment le concept et cela pourrait être l’une des meilleures tentatives de cette combinaison sensible (parkour – compétition), mais je ne suis pas sûr si je vois la différence réelle ou si elle est tout simplement un autre exemple d’une solution de contournement rhétorique pour ce que c’est réellement : une compétition de parkour …

Ça ne me dérange pas de ne pas gagner du moment que j’ai donné le meilleur de moi même. Si j’ai l’impression de ne pas avoir donné 100% je m’en sers pour apprendre et essayer de comprendre ce qui m’a fait performer moins bien.

Oliver fait écho à un grand nombre de pensées d’Amos, et pour lui la motivation est claire:

«J’ai toujours aimé le fait que le but du parkour (pour moi) n’a jamais été d’être meilleur que quiconque mais plutôt d’apprendre des autres et devenir meilleur … [Cependant], je sens que la concurrence me donne une idée très claire de ce que sont mes faiblesses … Je prévois d’utiliser cette compétition comme une expérience d’apprentissage et une occasion de me former avec certains de mes bons amis de partout dans le monde que je ne vois pas très souvent! ” – Oliver Thorpe

Encore une fois, nous avons déja entendu la plupart de ces arguments : la compétition permet de voyager et de voir du monde, d’évoluer, de livrer un message, d’unir et de sortir avec des amis … Mais n’avons-nous pas toujours fait cela? Avons-nous besoin des prix, des sponsors et d’une foule de spectateurs (hors et en ligne) pour faire cela? Bien sûr, cela rend certaines choses plus facile (et moins chères), mais à quel prix …? Les grandes entreprises de l’extérieur de la communauté mettrons en place des compétitions de toute façon dans le but de promouvoir leurs marques et produits, sans nécessairement s’intéresser au parkour ou même avoir une connaissance plus approfondie sur les valeurs, le processus et l’attention (et intention) derrière les mouvements réels. Et nous ne pouvons pas vraiment blâmer ces sociétés ou les consommateurs (pas trop, en tout cas) étant donné que cette connaissance peut être très difficile à trouver.
Je suis sûr que beaucoup d’entre nous sont d’accord sur le fait qu’il est important de présenter une alternative à l’image que les médias traditionnels renvoient de notre discipline, pour le sortir de là, diffuser les connaissances et faire une réelle différence positive dans la vie des gens de la façon dont nous avons ressenti et vécu sur nos propres vies et ceux qui nous entourent. Heureusement beaucoup de bonnes gens essaient de le faire.
Qu’en pensez-vous ?! Est-ce que certains d’entre nous se posent trop de question? Avons-nous tous un rôle à jouer et avons-nous tous une responsabilité dans ce développement, ou devrions-nous simplement laisser faire de n’importe quelle façon? Sommes-nous devenus victimes de notre propre le protectionnisme égaré? Avons-nous même une bonne compréhension des événements historiques et des intentions de nos prédécesseurs, sur lesquels nous basons notre compréhension de ce que nous représentons sur, ou sommes-nous devenus aveugles à nos propres interprétations et sentiment de la justice? Une telle chose est-elle possible, une compétition qui représenterait honnêtement l’esprit de parkour / ADD, nos valeurs et nos méthodes? Quand la fin justifie-t-elle les moyens ? Qu’est ce qu’un compromis acceptable ? Ou bien est-ce que cela compte vraiment du moment que les gens bougent et prennent du plaisir ? …
Rejoignez la discussion, ajoutez vos réflexions et restez connectés pour voir la suite de cette histoire et expérience : avant, pendant et après l’évènement. Nous partagerons nos pensées le long du chemin !